Afficher le menu Masquer le menu

Un premier véhicule hybride Flex-Fuel pour Toyota

16 mai 2018

 

Dans un contexte géopolitique tendu où les prix du baril de pétrole repartent fortement à la hausse, les constructeurs développent de nouveaux véhicules et de nouveaux mix énergétiques. C’est notamment le cas avec le prototype conçu par Toyota et testé actuellement au Brésil. Il s’agit d’une Prius hybride Flex-Fuel conjuguant électrique et éthanol. Une première mondiale.

 

Depuis 1997, Toyota est très en pointe sur les véhicules hybrides (*). Ils représentaient en 2017 plus de 60 % de ses ventes en France (contre 30 % pour les véhicules essence, le reste sur le diesel). Le constructeur japonais vient d’annoncer la fin de la commercialisation de ses véhicules diesel en Europe pour fin 2018, s’agissant en tout cas des voitures particulières (hors véhicules utilitaires et véhicules tout-terrains).

 

En parallèle, Toyota a lancé une étude portant sur un prototype hybride d’une toute nouvelle génération. Il s’agit du modèle Prius FFV (flexible fuel véhicule). C’est une voiture Flex-Fuel dont la propulsion se fait avec un moteur électrique et un moteur thermique tournant à l’essence sans-plomb mais aussi, et c’est une première mondiale, à l’éthanol.

 

Le véhicule a été présenté en mars dernier au Brésil, deuxième producteur mondial d’éthanol. Sur la base de la baisse mesurée des émissions de CO2 de ce véhicule par rapport à un hybride classique (électricité-essence ou diesel) et avec un bilan global “du puits à la roue” très satisfaisant pour ce prototype, Toyota envisage désormais de commercialiser ce nouveau véhicule Flex-Fuel au Brésil.

 

Rappelons que Toyota s’est fixé comme objectif de réduire d’ici à 2050 les émissions de CO2 de ses véhicules de 90 % par rapport à 2010. Pour y parvenir, l’éthanol et le SuperEthanol E85 à 0,69 €/l constitueront des alliés de poids.

 

(*) Un véhicule hybride rassemble deux sources d’énergie et de propulsion distinctes : un moteur électrique et un moteur thermique (essence ou diesel).


Lire les articles précédents :
Moins d’émissions de polluants avec le bioéthanol

Tandis que le ministère de la Transition écologique et solidaire vient de rendre public mi-avril 2018 les « feuilles de...

Fermer