Afficher le menu Masquer le menu

Essence / diesel : la grande bascule des entreprises ?

30 avril 2019

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Lancé en avril 2009, le SP95-E10 vient de fêter ses 10 ans. Première essence de France, elle a largement convaincu le grand public. Face aux incertitudes sur le diesel, les entreprises envisagent de plus en plus de renouveler leurs flottes et passent progressivement elles aussi à l’E10. Explications.

 

 Première essence de France avec près de 47,5 % de part de marché, l’E10 devance désormais de plus de 18 points le SP95. Contenant jusqu’à 10 % d’éthanol, cette essence convient aujourd’hui à 98 % des véhicules essence en circulation. Historiquement moins cher de 4 à 5 centimes au litre que le SP95, l’E10 a également été moins cher que le diesel d’environ 1 centime pendant 5 mois fin 2018/début 2019.

 

De plus, les entreprises peuvent à présent récupérer une partie de la TVA sur l’essence comme elles le font à 80 % sur le diesel. En effet, le taux de récupération a été fixé à 20 % en 2018 et à 40 % en 2019 sur l’essence. Il devrait atteindre 60 % en 2020 et 80 % dès 2021.

 

Dans ce contexte de remise en cause du diesel pour des raisons environnementales et de rééquilibrage des prix à la pompe entre essence et diesel, les entreprises et les gestionnaires de flottes s’interrogent donc aujourd’hui sur l’opportunité d’abandonner le diesel et de passer à l’E10.

 

Les chiffres 2018 témoignent de cette inflexion du marché des flottes d’entreprise vers l’essence et l’E10. Le diesel n’a représenté que 69 % de leurs achats contre 87 % en 2014. Sur le seul mois de mars 2019, la répartition des immatriculations de véhicules particuliers par énergie montre le diesel à 56 %, l’essence à 36 %, les hybrides essence à 5 % et l’électrique à 2 %. (source : Observatoire du Véhicule d’Entreprise).

 

Cette recomposition en profondeur du marché des entreprises en faveur de l’essence – et de l’E10 en particulier – devrait se confirmer en 2019 face aux atouts environnementaux et économiques de ce carburant.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email