Afficher le menu Masquer le menu

Des voitures à pile à combustible pourraient carburer au bioéthanol

13 juillet 2016

Nissan-voiture-pile-a-combustible-bioethanol

Le constructeur automobile Nissan, partenaire de Renault, envisage de faire rouler ses voitures électriques de demain avec des piles à combustible fonctionnant au bioéthanol. Ce carburant renouvelable est élaboré à partir de végétaux et notamment des betteraves.

 

Les Jeux Olympiques, qui se dérouleront à Tokyo en 2020, dopent l’imagination des constructeurs automobiles japonais. Ainsi, Nissan vient d’annoncer qu’il envisage d’équiper ses prochains véhicules électriques de pile à hydrogène utilisant du bioéthanol.

 

Le principe consiste à faire le plein du véhicule avec du bioéthanol (pur ou mélangé avec de l’eau), un biocarburant issu de ressources renouvelables : betterave sucrière, céréales, canne à sucre, biomasse de déchets végétaux,… Ce combustible est ensuite transformé en hydrogène qui, combiné à l’oxygène de l’air dans une réaction électrochimique, génère l’électricité requise pour alimenter les véhicules.

 

Cette technologie conférerait à ces véhicules une autonomie comparable à celle des voitures à essence, soit 600 km environ, apportant ainsi une solution au point faible des véhicules électriques actuels. De plus, Nissan met en avant le bon bilan environnemental de ces nouvelles piles à bioéthanol, car l’hydrogène est jusqu’à présent produit à partir d’hydrocarbures. Son coût d’utilisation se révèle aussi très compétitif.

 

Les premiers véhicules seraient mis à la disposition d’entreprises ou de collectivités dès 2020, avant de partir à la conquête du marché des particuliers, à moyen terme. A suivre.

 

Source : AFP

Lire les articles précédents :
Faites le plein d’E10 cet été !

Depuis son lancement en avril 2009, les ventes d’E10 ne cessent de progresser dans l’Hexagone. Petit état des lieux à...

Fermer