Afficher le menu Masquer le menu

12 questions sur le bioéthanol

10 juillet 2016

bioethanol_questions

 

ZoomVW « Golf MultiFuel » : un modèle de référence pour rouler au Superéthanol E85

Golf Multifuel Superéthanol E85

Encouragé par le développement du réseau de distribution du Superéthanol E85, Volkswagen a lancé, fin 2015, sur le marché français une version « flex-fuel » de son modèle emblématique, la Golf. Disponible dans toute la gamme (berline, SW et Sportvan), la Golf MultiFuel E85 peut ainsi rouler avec tous les carburants essence disponibles (Superéthanol E85, SP95-E10, SP95, SP98), dans n’importe quelle proportion et dans un seul et même réservoir. Pour en savoir +

 

 

 

LienUtilePour aller plus loin

 

 > Pour vérifier la compatibilité de votre véhicule (auto ou moto) au SP95-E10

> Pour connaître les aspects techniques, les performances et les avantages du SP95-E10

> Sur le fonctionnement de la technologie FlexFuel

 > Sur la contribution du bioéthanol à la richesse nationale

> Sur le bilan environnemental des biocarburants

À l’heure où rouler « plus propre » et « moins cher » sont devenus des enjeux prioritaires, les automobilistes sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux carburants contenant du bioéthanol. Voici les réponses aux questions les plus souvent posées.

 

 

  1. 1. Qu’est-ce que le bioéthanol ?

Le bioéthanol est l’alcool issu de la biomasse et destiné à la carburation automobile. Il est obtenu par fermentation et distillation du sucre contenu dans la betterave sucrière ou de l’amidon contenu dans les céréales. À la différence de l’alcool destiné, par exemple, aux utilisations alimentaires, le bioéthanol est un alcool « brut déshydraté », c’est-à-dire qu’il n’est pas raffiné et qu’il est totalement débarrassé de son eau, car celle-ci n’est pas miscible dans l’essence.

 

 

  1. 2. Le bioéthanol est-il fabriqué en France ?

Oui, le bioéthanol consommé en France est produit quasiment à 100 % sur le territoire national, et 30 % de la production française de bioéthanol est exportée, notamment vers l’Union européenne. La France est le premier producteur européen de bioéthanol (12 millions d’hl produits en 2014-2015). Grâce à ses 16 distilleries réparties sur le territoire, la France a la capacité de répondre à la totalité de ses besoins en bioéthanol.

 

 

  1. 3. Le bioéthanol entre-t-il en concurrence avec l’alimentation et engendre-t-il un risque de déforestation ?

Non, car en France les surfaces agricoles dédiées à la production du bioéthanol représentent seulement 1 % des surfaces cultivées. Ces surfaces sont depuis toujours dédiées à l’agriculture, sans transformation d’espaces naturels protégés (forêts, prairies, tourbières). La production française de bioéthanol n’a donc aucun impact sur les ressources alimentaires, ni sur la forêt.

 

 

  1. 4. Quelle est la différence entre le diester et le bioéthanol ?

Le biodiesel, également appelé « biogazole » ou « diester », est un carburant fabriqué à partir de plantes oléagineuses (colza, tournesol) dont les caractéristiques sont quasi identiques à celles du gazole : il est donc destiné exclusivement aux véhicules diesel. Le bioéthanol est quant à lui réservé aux moteurs essence à des taux d’incorporation variables : jusqu’à 5 % dans le SP95 et le SP98, jusqu’à 10 % dans le SP95-E10, de 65 % à 85 % dans le Superéthanol E85.

 

 

  1. 5. Pourquoi le bioéthanol est-il appelé « biocarburant » ?

Le bioéthanol est issu de la biomasse : celle-ci est par définition renouvelable car il s’agit de matières végétales qui se renouvellent chaque année. De plus, le bioéthanol est considéré comme un carburant propre car il réduit de 60 %, en moyenne, les émissions de gaz à effets de serre par rapport aux carburants fossiles. Enfin, il restitue presque deux fois plus d’énergie qu’il n’en nécessite pour être produit.

 

 

  1. 6. Quelle est la différence entre le SP95-E10 et le Superéthanol E85 ?

Le nombre associé à la lettre « E » (comme Éthanol) désigne le taux d’incorporation de bioéthanol dans l’essence.

  • Le SP95-E10 contient jusqu’à 10 % de bioéthanol : ce carburant est compatible avec plus de 90 % des véhicules essence aujourd’hui en circulation (voir ci-dessous).
  • Le Superéthanol E85 contient jusqu’à 85 % de bioéthanol et 15 % d’essence : ce carburant est réservé aux véhicules équipés de la technologie « FlexFuel », qui permet de rouler indifféremment au SP98, au SP95, au SP95-E10 ou au E85.

Toute essence contenant du bioéthanol est donc, par définition, une essence plus propre dont le bilan environnemental est proportionnel au taux de bioéthanol entrant dans sa composition.

 

 

  1. 7. Ces carburants sont-ils vraiment plus économiques que l’essence ?

Le SP95-E10 est moins cher de 4 à 5 cts d’euro par litre, en moyenne, que le SP95 (prix à la pompe dans une même station-service).

 

Pour les propriétaires d’une voiture à technologie FlexFuel, qui roule au Superéthanol E85, les avantages économiques sont multiples :

  • Très faible surcoût à l’achat par rapport au même modèle en version essence,
  • Exonération de malus,
  • Carte grise gratuite ou à moitié prix selon les régions,
  • Un prix à la pompe de l’ordre de 0,71 €/litre*, soit une économie de 40 centimes par litre de SP95 remplacé par de l’E85. Sur une année, l’économie réalisée s’élève environ à 400 euros pour 12 700 km parcourus**.

* Prix moyen au 18/01/2016

** Estimation basée sur une consommation de 8l de SP95/100 km et de 10l de E85/100 km.

 

 

  1. 8. Ma voiture peut-elle rouler avec du SP95-E10 ?

En France, plus de 90 % du parc automobile en circulation est aujourd’hui compatible avec le SP95-E10. Autrement dit, toutes les voitures essence mises en circulation après 2000 (à de rares exceptions près) ainsi que de très nombreux véhicules (voitures et motos) commercialisés avant 2000 peuvent rouler au SP95-E10. La liste officielle et actualisée des véhicules compatibles est établie par les Pouvoirs publics : elle peut être consultée sur le site www.e10.fr.

 

 

  1. 9. Une voiture roulant avec du SP95-E10 consomme-t-elle plus ?

 

La hausse de consommation théorique est de 0,9 % par rapport au SP95, soit quasiment imperceptible pour l’utilisateur. C’est moins que la surconsommation induite par un filtre à air encrassé (+3 %) ou des pneus sous gonflés (+2,4 %).

 

 

  1. 10. Trouve-t-on facilement du SP95-E10 ?

En France, le SP95-E10 s’impose progressivement comme le carburant essence de référence. On le trouve ainsi dans plus de 5 000 stations-service, soit 56 % des stations vendant plus de 500 m3 de carburants par an et, sur autoroutes, le SP95-E10 est disponible dans plus de 99 % des stations, autrement dit sur la quasi-totalité du réseau autoroutier.

 

 

  1. 11. Où peut-on faire le plein de E85 ?

Le Superéthanol E85 est d’ores et déjà disponible dans plus de 700 stations-service en France, et le réseau a doublé ces deux dernières années. La carte des stations distribuant du E85 peut être consultée sur l’application « Mes Stations E85 »* ou en cliquant ici.

 

* Disponible en version Androïd et iOS

 

 

  1. 12. En quoi le bioéthanol est-il un atout économique pour la France ?

  • La filière bioéthanol génère 9 000 emplois directs et indirects, agricoles et industriels, en France.
  • L’incorporation de bioéthanol dans l’essence permet de diminuer la dépendance énergétique de la France et représente 400 millions d’euros d’excédents pour la balance commerciale du pays.