Afficher le menu Masquer le menu

Un récent rapport parlementaire fait la part belle aux biocarburants

17 juin 2014

Station-service biocarburant

Ségolène Royal s’est vu remettre dernièrement par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST*) un rapport consacré à la mobilité durable et aux véhicules écologiques. Parmi les nombreuses mesures proposées, on notera, entre autres, l’augmentation progressive de la part des biocarburants dans le mix énergétique.

 

La sénatrice Fabienne Keller et le député Denis Baupin, ont remis, le 13 mai dernier, au ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, un rapport rédigé pour le compte de l’OPECST (*), intitulé « Nouvelles mobilités sereines et durables : concevoir et utiliser des véhicules écologiques ». Ils ont étudié l’apparition de nouveaux types de véhicules, de nouveaux besoins et de nouveaux usages dans le cadre d’une approche globale de la mobilité.

 

Voici les principaux arguments de ce document en faveur de la mobilité écologique. Les biocarburants y sont présentés comme l’un des moyens pour accompagner cette mutation.

 

Présence bénéfique du bioéthanol dans l’essence 

 

On trouve « 85 % de bioéthanol dans le E85 qui permet une décroissance des émissions de CO2 de 40 % ainsi qu’une réduction significative des émissions polluantes selon l’ADEME et l’IFP ».

 

Compatibilité croissante du SP95-E10 en France

 

« Le SP95-E10 est compatible avec 75 % du parc automobile actuel (93 % de compatibilité en 2014 – NDLR). Le E85 est utilisé dans des véhicules spécialement équipés, qu’ils soient flex-fuel ou hybrides. Les projets de développement concernent surtout le E20 en France, tandis que le Brésil utilise déjà le E25 ».

 

Deux recommandations concrètes de l’OPECST

 

« Mettre en place une étiquette énergie des véhicules à la vente qui prenne en compte la consommation, les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques, du puits à la roue ». Cela favoriserait à juste titre les véhicules Flex Fuel roulant au Superéthanol E85.

 

« Simplifier les démarches de changement d’énergie pour les véhicules existants (électrification, transformation pour permettre un usage de gaz, d’éthanol…) ».

 

Ségolène Royal a déclaré avoir « bien l’intention de puiser dans le rapport de l’OPESCT » pour finaliser les mesures qui seront intégrées au projet de loi sur la transition énergétique débattu en septembre prochain au Parlement. Elle a notamment évoqué certaines préconisations comme « la mise en place d’une stratégie bas-carbone » qui comprendra des mesures sur les transports et « l’augmentation progressive de la part des biocarburants dans le mix énergétique », afin d’atteindre en 2030, l’objectif de 4 % de biocarburants de nouvelle génération dans la consommation finale d’énergie. Des mesures que la filière Bioéthanol ne peut qu’approuver…

 

(*) OPECST : Délégation interparlementaire (Assemblée Nationale et Sénat) chargée d’éclairer le Parlement en matière scientifique et technologique.

Lire les articles précédents :
Les avionneurs Boeing et Embraer veulent développer les biocarburants pour l’aviation au Brésil

Les constructeurs aéronautiques Boeing et Embraer S.A. viennent d’annoncer la création à São Paulo (Brésil) d’un centre de recherche commun...

Fermer