Afficher le menu Masquer le menu

Plus de bioéthanol, c’est moins de polluants

25 septembre 2017

 

Rapport après rapport, étude après étude, les bénéfices environnementaux des carburants intégrant du bioéthanol sont confirmés. Dernière en date, l’étude ICF International *.  Publiée cet été par la Commission européenne, elle met en exergue la baisse des émissions de polluants grâce aux carburants contenant davantage de bioéthanol.

 

La Direction générale de l’action pour le climat (DG CLIMA) a commandé une étude à l’ICF International portant sur l’impact des taux plus élevés de composants d’origine végétale dans les essences. Cette étude vient d’être publiée cet été 2017 par la Commission européenne. Elle conclut qu’une augmentation du taux d’éthanol dans les essences (de 5 % à 10 % ou à 20 %) réduirait les émissions polluantes des véhicules tout en ayant un impact positif sur la qualité de l’air (moins de monoxyde de carbone, moins de particules ultrafines notamment). L’étude indique aussi que le bioéthanol permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de booster la performance et l’efficacité des moteurs tout en limitant la dépendance de l’Europe vis-à-vis des combustibles fossiles.

 

Le bioéthanol est déjà présent dans les essences en pur ou via un dérivé (jusqu’à 7,5 % dans le SP95, 10 % dans le SP95-E10, un carburant compatible avec 97 % des véhicules essence circulant en France, entre 65% et 85 % dans le Superéthanol E85 et 95 % dans le ED95. La publication de cette étude par la Commission européenne constitue un bon signal à quelques semaines de l’homologation des boîtiers de conversion E85. Ces dispositifs permettront d’équiper facilement de nombreux véhicules pour pouvoir rouler à l’E85. Plus largement, ce rapport démontre que c’est bien avec le concours du bioéthanol que l’Union européenne pourra atteindre les objectifs ambitieux qu’elle s’est fixés en matière d’énergie et de climat à l’horizon 2030 : une part minimale de 27 % d’énergie renouvelable dans sa consommation finale d’énergie et une réduction de 40 % de ses émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport à celles de 1990.

 

* Le rapport d’ICF International est disponible sur ce lien 

Lire les articles précédents :
Pour le retour des véhicules Flexfuel en France !

Nous vous invitons à signer et à partager cette pétition qui a été lancée sur la plateforme change.org et qui...

Fermer