×

Je cherche

Loi énergie-climat : le Superéthanol-E85 soutenu par le Gouvernement via la prime à la conversion

Télécharger l’Alerte Presse en PDF

 

Le 27 juin, François de Rugy, Ministre de la Transition écologique et solidaire, a indiqué au cours de l’examen par les députés du projet de loi énergie-climat que « dans le cadre de la prime à la conversion, le Gouvernement soutiendrait plus fortement la conversion vers un véhicule conçu pour fonctionner au Superéthanol-E85 ». Ce soutien prendrait la forme d’un « abattement de 40 % des émissions de CO2 pris en compte dans l’éligibilité à la prime à la conversion », permettant à un grand nombre de véhicules dits flex-fuel d’être éligibles à la prime. La Collective du bioéthanol se réjouit de cette annonce qui renforce le soutien du Gouvernement au Superéthanol-E85 – et donc à une mobilité plus durable – et envoie aux constructeurs automobiles un signal clair pour étoffer leur offre de véhicules flex-fuel (roulant indifféremment au Superéthanol-E85 ou aux essences sans plomb SP95-E10, SP98 et SP95).

 

YouTube

En affichant la vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de Youtube
En savoir plus

Voir la vidéo

 

Les véhicules actuellement éligibles à la prime à la conversion doivent émettre moins de 122g de CO2 par kilomètre. La prise en compte pour les véhicules flex-fuel de l’abattement de 40% – qui reconnaît l’excellent bilan carbone du Superéthanol-E85*- annoncée par le Gouvernement va renforcer la place accordée à cette motorisation dès sa mise en oeuvre. Cette incitation constitue un signal important pour les constructeurs automobiles car elle concernera toutes les motorisations flex-fuel, y compris les véhicules hybrides essence dont des versions flex-fuel E85 devraient être développées et mises sur le marché. Le montant de la prime s’élève de 1000€ à 2000€ selon certains critères (primealaconversion.gouv.fr).

 

En effet, les véhicules hybrides – ayant une motorisation essence et électrique – vont se développer dans les années à venir car ils permettent de faire de plus longs trajets que les véhicules 100% électriques. Dans le contexte de la transition écologique et de la fin annoncée des véhicules roulant à l’énergie fossile (loi LOM), l’objectif est que ces véhicules soient les plus propres possible. Le Superéthanol-E85 qui réduit de plus de 40% les émissions nettes de CO2 s’impose donc comme le carburant idéal pour ces véhicules de demain.


LE SUPERÉTHANOL-E85 EN CHIFFRES
– Une consommation de plus de 26 millions de litres en avril 2019, soit +80% de croissance sur 1 an (contre +55% entre l’année 2017 et 2018). Le Superéthanol atteint 2,8 % du marché des essences en mai 2019 (1,7% sur l’année 2018).
– Un réseau de distribution toujours en forte croissance : 1269 stations E85 sont recensées au 15/06/2019 (soit 163 nouvelles stations depuis le début de l’année).
– Plus de 50 000 utilisateurs de l’application « Mes stations E85 » qui permet de connaître le prix de vente et de géolocaliser les stations qui distribuent du Superéthanol-E85.
– Fin avril 2019, 4 fabricants de boîtiers E85 ont reçu au moins une homologation pour l’une des 8 catégories de véhicules existantes : Biomotors (5 catégories homologuées) ; FlexFuel Company (4 catégories homologuées), ARM Engineering (1 catégorie homologuée) et Borel ( 1 catégorie homologuée)- Détails sur www.infoe85.fr
– Le Superéthanol-E85 s’affiche également sur les réseaux sociaux. Créé en juillet 2018, le compte Facebook « Communauté Superéthanol E85-France » rassemble déjà plus de 20 000 abonnés.
– Un véhicule flex-fuel d’origine : le SUV Ford Kuga Flexifuel disponible depuis juin 2019.


*ePURE 2018 (71% de réduction de CO2 pour l’éthanol pur vs l’essence fossile)