Afficher le menu Masquer le menu

Bruxelles clarifie la place des biocarburants

26 mai 2015

European flag with various flags of country members of the European Union floating in the wind

Après trois années de discussions, le Parlement européen a fixé à 7 % la part d’incorporation des biocarburants dits de première génération dans l’essence. Il a également confirmé l’objectif de 10 % d’énergie renouvelable dans les transports à l’horizon 2020. Cet objectif passe notamment par la généralisation du SP95-E10 en France et en Europe.

 

Le 28 avril dernier, le Parlement Européen a définitivement adopté deux Directives portant sur le rôle des biocarburants (« Energies Renouvelables » et « Qualité des Carburants »). Au lieu des 5 % initialement proposés par la Commission européenne, la contribution des biocarburants de première génération dans l’essence est désormais fixée à 7 % (avec un objectif complémentaire de 0,5 % pour les biocarburants de deuxième génération). Ce vote du Parlement confirme avant tout le bien-fondé de la prise en compte des biocarburants comme l’une des alternatives au tout-pétrole. Au service de la lutte contre le réchauffement climatique, les biocarburants sont déjà disponibles dans les stations-service françaises notamment au travers du SP95-E10 (5 000 stations) et du Superéthanol E85 (600 stations).

 

Une feuille de route enfin clarifiée pour les biocarburants

 

Dans le même temps, l’objectif de 10 % d’énergie renouvelable dans les transports d’ici à 2020 a été confirmé au niveau européen. Pour l’atteindre, il faudra généraliser rapidement la commercialisation du SP95-E10. En France, sa part de marché est déjà de 34 % des essences, derrière le SP95 (47%) et devant le SP98 (19%). Les autres pays européens devraient amplifier son déploiement.

 

Au total, la filière française du bioéthanol, leader européen de la production de bioéthanol (32 %), se voit ainsi conforter dans des investissements engagés depuis 10 ans et générateurs de plusieurs milliers d’emplois locaux. Enfin, les acteurs du bioéthanol appellent les institutions européennes à poursuivre une politique ambitieuse et incitative sur les biocarburants au-delà de 2020, moteur de la croissance verte.

 

 

 

 

Lire les articles précédents :
Les biocarburants lancent les débats à Expo Milano 2015

Pendant toute l’Exposition universelle de Milan qui vient d’ouvrir ses portes (1er mai-31 octobre 2015), un cycle de conférences-débats est...

Fermer