Afficher le menu Masquer le menu

SP95-E10 : comment réussir le lancement d’un nouveau carburant ?

16 octobre 2012

 

SP95-E10-comment-reussir-le-lancement-d-un-nouveau-carburant

Depuis son lancement sur le marché français en 2009, le SP95-E10 a bénéficié d’une montée en puissance progressive et continue. De plus en plus utilisé par les automobilistes qui en apprécient les qualités économiques et environnementales, il trouve aujourd’hui toute sa place dans l’offre de carburants et est appelé à devenir l’essence de référence.

 

 

La réussite de ce déploiement fait de la France un cas d’école que les pays européens observent avec attention.

Si la France, la Finlande et l’Allemagne sont les premiers pays de l’Union européenne à avoir engagé le déploiement du SP95-E10 sur leur marché intérieur, les autres États membres s’y préparent activement, mettant à profit les expériences acquises sur ces trois marchés pionniers. La comparaison est d’autant plus instructive qu’elle permet de tirer les leçons de lancements réussis, comme c’est le cas en France et en Finlande, mais aussi de « faux pas » qui en ont freiné l’essor, notamment en Allemagne.

 

Communication et progressivité

À ce titre, les modèles mis en place en France et en Allemagne sont assez différents. Lorsque, fin 2010, les autorités d’Outre-Rhin donnent leur feu vert à l’introduction de ce nouveau carburant plus économique pour les consommateurs et plus respectueux de l’environnement, les acteurs optent pour un plan de lancement massif et rapide. En quelques jours, la plupart des pompes distribuant du SP95 standard sont remplacées par de nouvelles pompes dédiées au SP95-E10. Or, en l’absence de toute communication adaptée sur la compatibilité des véhicules, les automobilistes ne sont pas en mesure de vérifier si leur propre véhicule est bien compatible avec le SP95-E10 et, de fait, s’abstiennent de l’utiliser. Leur choix se reporte alors sur le SP98, également disponible dans les stations-service. Conséquence directe d’une demande en forte hausse, le SP98 est rapidement en rupture de stock dans de nombreuses stations-service. Les automobilistes détenteurs de voitures non compatibles avec le SP95-E10, ne peuvent alors plus trouver de carburant convenant à leur véhicule. D’où un lancement chaotique.

De son côté, la France a fait le choix d’un lancement progressif du SP95-E10, dès le 1er avril 2009. Les enseignes qui ont introduit ce carburant ont communiqué sur la compatibilité des véhicules, sachant que plus de 75 % du parc français des véhicules essence est compatible au SP95-E10. Autre spécificité française, un organisme d’État, la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), publie une liste précise des marques et modèles compatibles avec le SP95-E10. Cette liste officielle représente un facteur de réassurance supplémentaire pour les automobilistes, qui peuvent très facilement la consulter sur un site dédié : .
www.E10.fr

En savoir +

> Pour vérifier instantanément la compatibilité de son véhicule au SP95-E10 en fonction de la marque, du modèle et de l’année d’immatriculation.

https://www.bioethanolcarburant.com/index.php/bioethanolcarburant/E10/E10

> Por consulter la liste des stations distribuant du SP95-E10, trouver la station la plus proche et connaître les prix.

http://www.prix-carburants.gouv.fr/

> Sur la perception, les attentes et l’adhésion des Français vis-à-vis des biocarburants.

https://www.bioethanolcarburant.com/index.php/bioethanolcarburant/selection-du-mois/Plus-d-actualites/87-des-Francais-favorables-aux-biocarburants-!

 

Une mobilisation exemplaire de tous les acteurs

Afin de répondre aux besoins d’information des automobilistes, la filière bioéthanol et les principaux distributeurs de carburants se sont également mobilisés pour les renseigner sur la compatibilité de leur véhicule. Fin 2011, un dispositif complet a été mis en place dans les stations-service avec pour objectif d’apporter une réponse à chaque cas particulier. Des autocollants apposés sur les pompes et des étiquettes fixées aux pistolets de distribution rappellent que le SP95-E10 est utilisable par la quasi-totalité des véhicules essence. En outre des affichettes visibles sur les pompes recensent la liste quasi exhaustive des véhicules compatibles, par marque, modèle et année d’immatriculation. Enfin des supports d’information ont été mis à la disposition des pompistes et gérants afin qu’ils puissent répondre aux interrogations de leurs clients.

Autre signe d’implication des acteurs concernés, ceux-ci ont largement ouverts leurs médias numériques à l’information des consommateurs, et de nombreux sites Internet – dont www.bioethanolcarburant.com – permettent en quelques clics de vérifier la compatibilité de son véhicule avec le SP95-E10 (voir liens ci-contre).

Cet effort de communication a permis d’accompagner efficacement la montée en puissance du réseau de distribution et une installation aussi solide que progressive du SP95-E10 dans les habitudes quotidiennes des automobilistes français. Aujourd’hui*, plus de 4 000 stations-service sont équipées d’une pompe SP95-E10, soit un tiers du réseau de distribution, et tous les départements de France métropolitaine disposent d’au moins une pompe. Ce carburant représente déjà un quart de l’essence consommée, soit une progression de +32 % par rapport à la même époque en 2011, et ses ventes ont dépassé celles du SP98. Un bilan satisfaisant qui offre des bases solides pour la poursuite du déploiement et qui démontre la pertinence du modèle français dans ce domaine. Une dynamique à suivre en France, comme dans le reste de l’Europe…

* Fin septembre 2012

 

7 bonnes raisons pour rouler au SP95-E10

Dans une enquête réalisée fin 2011, 64 % des automobilistes français étaient déjà en mesure de citer au moins une bonne raison pour mettre plus souvent du SP95-E10 dans leur voiture. De son côté, la rédaction de www.bioéthanolcaburant.com en a recensé sept… Aide-mémoire.

1. Un carburant automobile contenant jusqu’à 10 % d’énergie renouvelable d’origine végétale.
2. Une énergie produite en France par une filière créatrice d’emploi.
3. Une énergie participant à l’indépendance énergétique de notre pays.
4. Un carburant permettant de réduire directement l’utilisation de carburants fossiles.
5. Un carburant contribuant à la lutte contre le réchauffement climatique en délivrant moitié moins de CO2 que l’essence.
6. Un carburant moins cher à la pompe que l’essence.
7. Un carburant compatible avec plus de 75 % des voitures essence circulant aujourd’hui en France.

   

* Collective du bioéthanol-Ipsos, novembre 2011