Afficher le menu Masquer le menu

Nouveau décret relatif à la prime à la conversion : une incitation supplémentaire pour les voitures flex-fuel d’origine fonctionnant au Superéthanol-E85

17 juillet 2019

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Télécharger le CP au format PDF

 

Le décret relatif à la prime à la conversion publié aujourd’hui au Journal Officiel contient une nouvelle disposition favorable aux véhicules conçus pour fonctionner au Superéthanol-E85 : à partir du 1er août, un abattement de 40 % sur les émissions de CO2 de ces véhicules sera pris en compte dans l’éligibilité à la prime à la conversion.

La Collective du bioéthanol se réjouit de cette mesure qui envoie un signal clair aux constructeurs automobiles pour étoffer leur offre de véhicules flex-fuel E85 d’origine (roulant indifféremment au Superéthanol-E85 ou aux essences sans plomb SP95-E10, SP98 et SP95).

 

À partir du 1er août 2019, les véhicules éligibles à la prime à la conversion devront émettre moins de 117g de CO2 par kilomètre. Pour les véhicules flex-fuel E85 d’origine, la prise en compte de l’abattement de 40% sur les émissions de CO2 – qui reconnaît l’excellent bilan carbone du Superéthanol E85* – va renforcer la place accordée à cette motorisation. Cette mesure constitue un signal important pour les constructeurs automobiles car elle les incitera à développer des motorisations flex-fuel E85 d’origine, probablement dès 2020. La prime sera de 1000€ à 3000€ selon certains critères (primealaconversion.gouv.fr/dboneco/accueil/).

 

Plus de 30 000 véhicules flex-fuel E85 d’origine sont en circulation en France et un modèle neuf, le SUV Ford Kuga Flexifuel, est disponible depuis juin 2019.

La filière du bioéthanol estime que les véhicules hybrides essence et électrique, éventuellement rechargeables, vont beaucoup se développer dans les années à venir, car ils permettent de faire de longs trajets avec de faibles émissions. Le Superéthanol-E85, qui réduit de plus de 40% les émissions nettes de CO2, s’impose comme le carburant idéal pour ces véhicules de demain dont des versions flex-fuel E85 d’origine devraient être produites par les constructeurs automobiles, dans le cadre de la transition énergétique.


LE SUPERÉTHANOL-E85 EN CHIFFRES

– Une consommation de près de 28 millions de litres en juin 2019, soit +85% de croissance sur 1 an (contre +55% entre les années 2017 et 2018). Le Superéthanol atteint 2,8 % du marché des essences en juin 2019 (1,7% sur l’année 2018).

– Un réseau de distribution toujours en forte croissance : 1320 stations E85 sont recensées au 15/07/2019 (soit 214 nouvelles stations depuis le 1er janvier 2019, plus d’une station par jour). Le Superéthanol-E85 est présent dans 15% des stations qui déclarent leur prix sur le site internet du gouvernement.

– Plus de 50 000 utilisateurs de l’application « Mes stations E85 » qui permet de connaître le prix de vente et de géolocaliser les stations qui distribuent du Superéthanol-E85.

– Un véhicule flex-fuel d’origine, le SUV Ford Kuga Flexifuel, est disponible depuis juin 2019.

– Début Juillet 2019, 4 fabricants de boîtiers E85 ont reçu au moins une homologation pour l’une des 8 catégories de véhicules existantes : Biomotors (5 catégories homologuées) ; FlexFuel Company (4 catégories homologuées), ARM Engineering (1 catégorie homologuée) et Borel (1 catégorie homologuée)- Détails sur www.infoe85.fr

– Le Superéthanol-E85 s’affiche également sur les réseaux sociaux. Créé en juillet 2018, le compte Facebook «Communauté Superéthanol E85-France » rassemble déjà plus de 20 000 abonnés.


*ePURE 2018 (71% de réduction de CO2 pour l’éthanol pur par rapport à l’essence fossile)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email