Afficher le menu Masquer le menu

BIOÉTHANOL : UNE PRODUCTION LOCALE D’ÉNERGIE RENOUVELABLE

20 février 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Télécharger le CP en PDF

9000 emplois agricoles et industriels dans les territoires en France

 

À l’occasion du 57ème Salon International de l’Agriculture, qui aura lieu du 22 février au 1er mars 2020, la filière du bioéthanol sera présente sur le stand « La betterave sucrière française » (Hall 2.2 – stand B29). Le bioéthanol français est issu de la fermentation des sucres et de l’amidon contenus dans les betteraves sucrières, les céréales et leurs résidus ; c’est une énergie renouvelable produite en France. Leader en Europe, la filière française représente 9000 emplois directs, indirects et induits dans les territoires. Le SP95-E10 représente près de 50% du marché des essences depuis fin 2019. Le Superéthanol-E85 contient entre 65 % et 85 % de bioéthanol et réduit en moyenne de 50 % les émissions de CO2 et de 90 % les émissions de particules par rapport à l’essence fossile. Vendu 0,69 centimes d’euros le litre en moyenne (1), ce carburant rencontre un vif succès auprès des automobilistes et affiche une croissance fulgurante (+ 85 % en 2019).

 

Le bioéthanol : une production d’énergie renouvelable issu de l’agriculture française

 

Issu de l’agriculture française, le bioéthanol provient de la fermentation des sucres et de l’amidon contenus dans les betteraves sucrières, les céréales et leurs résidus de transformation. Il n’utilise jamais d’huile de palme.

 

La France est le premier producteur européen de bioéthanol. La filière a donc un poids économique important dans les territoires où elle représente 9 000 emplois agricoles et industriels directs, indirects ou induits, en équivalent temps plein.

Le bioéthanol français est fabriqué dans des distilleries implantées en France, près des exploitations agricoles qui leur fournissent la matière première.

 

La production de bioéthanol est complémentaire à la production alimentaire. Elle concerne moins de 1% de la Surface Agricole Utile (SAU) nationale. Une même betterave sucrière sert à faire du sucre, du bioéthanol et de la nourriture pour les animaux. De même, les céréales fournissent à la fois de l’alimentation animale riche en protéines et de l’amidon pour produire du bioéthanol. 

………..

 

Le bioéthanol : une filière française d’excellence

 

En France, le bioéthanol est produit à partir du sucre des betteraves, de l’amidon des céréales ou de résidus de leur transformation.

 

  • Plus de 50 000 agriculteurs mobilisés chaque année,
  • 300 000 hectares concernés (environ 1% de la surface agricole utile) qui fournissent à la fois énergie et alimentation,
  • 14 sites de production et de transformation d’alcool agricole dont 5 unités industrielles récentes d’envergure mondiale.

……….

 

Des aides à l’installation de boîtiers E85 proposées par les collectivités locales

 

8 véhicules essence sur 10 sont compatibles avec l’un des 13 modèles de boîtiers de conversion E85 homologués par l’Etat (liste sur www.infoe85.fr ). Le coût moyen d’un boîtier – installation comprise – est de 1000 euros. Une fois le boîtier installé, le véhicule peut rouler indifféremment au SP95, SP98, SP95-E10 ou au Superéthanol-E85 et cela dans n’importe quelle proportion.

 

Trois régions proposent des aides à l’installation d’un boîtier pour les particuliers – Hauts-de-France, Grand Est et Provence-Alpes-Côte d’Azur – ainsi qu’un département – la Somme – et plusieurs communes (Détails sur www.infoe85.fr ). En outre, la carte grise est gratuite dans 10 régions et à moitié prix dans 2 régions – Centre-Val de Loire et Bretagne2 – pour les véhicules équipés d’un boîtier de conversion E85 homologués par l’État et pour les véhicules flexfuel d’origine.

……….

 

Les chiffres clés du Superéthanol-E85 en 2019

 

  • Une consommation record de 340 millions de litres en 2019, soit + 85 % de croissance sur 12 mois (+55 % entre 2017 et 2018) et 3 % du marché des essences (1,7 % sur l’année 2018).
  • Un réseau de distribution en très forte croissance : 1 740 stations E85 recensées au 16/01/2020 (soit 634 nouvelles stations depuis le début de l’année 2019).
  • 4 fabricants de boîtiers E85 ont reçu au moins une homologation pour l’une des 8 catégories de véhicules existantes : Biomotors (6 catégories homologuées), FlexFuel Company (5 catégories homologuées), ARM Engineering (1 catégorie homologuée) et Borel (1 catégorie homologuée). Détails sur infoe85.fr
  • Contenant entre 65 % et 85 % de bioéthanol, le Superéthanol-E85 réduit en moyenne de 50 % les émissions de CO2 et de 90 % les émissions de particules par rapport à l’essence fossile.
  • Plus de 50 000 utilisateurs de l’application « Mes stations E85 » qui permet de connaître le prix de vente et de géolocaliser les stations qui distribuent du Superéthanol-E85.
  • Le Superéthanol-E85 s’affiche également sur les réseaux sociaux. Créé en juillet 2018, le compte Facebook « Communauté Superéthanol E85-France » rassemble déjà plus de 20 000 abonnés.

 

……….

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email