Afficher le menu Masquer le menu
Close
Newsletter Recherche

Encore des emplois à créer dans la bioéconomie

16 septembre 2016

 usine

Les filières biosourcées (biocarburants, chimie verte, biocombustibles) ont déjà créé 100 000 emplois dans notre pays ces vingt dernières années. D’après un rapport commandé par le ministère de l’Agriculture, ce sont 90 000 nouveaux emplois « bioéconomiques » qui devraient être pourvus d’ici à 2030 rien qu’en France.

 

 

Aux côtés des premières filières biosourcées que représentent l’industrie agroalimentaire et la filière bois, de nouvelles filières biosourcées ne cessent de se développer en France depuis 20 ans. Elles ont créé 100 000 emplois dans les biocarburants, la chimie du végétal, les biodéchets, le bois-énergie, les biomatériaux ou encore la méthanisation. Ces emplois verts sont venus compléter les 800 000 emplois des filières « agro-industrie » et « forêt-bois ».

 

« Un potentiel de 90 000 emplois directs supplémentaires dans le secteur de la bioéconomie est attendu d’ici à 2030. Il sont pour partie liés aux objectifs de la transition énergétique fixés par la COP 21 ». C’est ce que révèle une outre récente mission confiée par le ministère de l’Agriculture au CGAAER (Conseil général de l’alimentation de l’agriculture et des espaces ruraux). Ces emplois concernent en particulier les activités liées aux biocarburants et à la chimie du végétal. Pour répondre aux nouvelles qualifications requises pour ces nouveaux métiers, le rapport recommande en outre de « favoriser des itinéraires de formations élargis et mieux adaptés aux enjeux de la bioéconomie ».

 

Les biocarburants sont spécifiquement identifiés au sein de la bioéconomie comme une filière de progrès et d’innovation, l’un des moteurs de la croissance verte. « Une réponse aux défis auxquels le monde est confronté (épuisement des réserves fossiles, réchauffement climatique, besoins alimentaires) et un rôle clé à jouer dans la politique française de reconquête de l’emploi, avec des effets rapides », comme le souligne Claude Roy, le rapporteur de la mission, ingénieur agronome et fondateur du Club des Bioéconomistes.

 

« Quelle place pour les biocarburants dans la bioéconomie ? »

 

Lire les articles précédents :
Eté 2016 : état des lieux de l’E85

Depuis 2009, les ventes du Superéthanol E85 ont triplé. Son prix à la pompe est toujours aussi compétitif. Une nouvelle...

Fermer