Afficher le menu Masquer le menu
Close
Newsletter Recherche

Du bioéthanol… à toute vapeur !

2 novembre 2015

cp_inauguration_ecostuair_02092015_fr

L’usine Tereos de Lillebonne (76) transforme des matières premières agricoles en sucre, en amidon mais aussi en bioéthanol. Elle vient de mettre en service un réseau de vapeur qui fournit désormais une grande partie de l’énergie nécessaire à la production d’amidon et de bioéthanol. Une toute nouvelle étape en faveur d’une écologie industrielle.

 

Les déchets de 400 000 Normands sont traités par l’usine Ecostu’Air (*). Ils produisent de la vapeur sur le site de Saint-Jean-de Folleville (76). Cette vapeur, ou plus précisément cette eau à l’état gazeux, circule dans un pipe-line. Elle alimente depuis quelques mois l’usine Tereos (sucre, amidon, bioéthanol) située à Lillebonne et distante de seulement trois kilomètres. La vapeur est principalement utilisée pour chauffer les équipements et réchauffer les fluides. Désormais, les deux tiers de l’énergie nécessaire à la production d’amidon et de bioéthanol sont fournis par ce nouveau procédé, vertueux et circulaire, en lieu et place du gaz jusque là source d’énergie majoritaire de l’usine.

 

Une énergie verte pour produire du bioéthanol

 

Autrement dit, ces déchets locaux – une énergie renouvelable et de proximité – servent directement à la production du bioéthanol, lui-même issu de matières premières renouvelables, incorporé dans les essences SP95-E10 et Superéthanol-E85. Plus généralement, « ce projet de valorisation entre pleinement dans le cadre de la politique environnementale de notre groupe qui vise à réduire nos émissions de gaz à effet de serre et à accroître l’utilisation d’énergies renouvelables », précise Yves Belegaud, directeur Europe de Tereos. Un exemple très concret d’une économie circulaire à l’échelle d’un territoire et de la mobilisation de toute une filière sur la transition énergétique.

 

(*) Ecostu’Air appartient au Sevede (Syndicat d’Elimination et de Valorisation des Déchets de l’Estuaire) et est exploité par Suez.

 

En savoir + : Le bioéthanol, un fleuron du paysage industriel français

Lire les articles précédents :
Le disque vert séduit de plus en plus !

Alors que la Conférence sur le Climat, la COP 21, approche à grand pas, retour sur une initiative qui séduit...

Fermer