Afficher le menu Masquer le menu
Close
Newsletter Recherche

Conférence Climat Paris 2015 : Volet 1

13 janvier 2015

COP21-modif

Paris est « la capitale du monde » en ce début d’année 2015… Elle devrait le rester, pour d’autres motifs, au moins jusqu’à la tenue de la 21e Conférence Climat qui s’ouvrira le 30 novembre prochain à Paris-Le Bourget. L’occasion pour notre site de recenser les solutions environnementales qui émergent, ici ou là, autour de la thématique des transports. Toutes ne seront pas appliquées mais nous avons néanmoins choisi de les relayer chaque mois comme étant le signe d’une prise de conscience environnementale concrète et durable.

 

La 21e Conférence Climat (Paris, du 30 novembre au 11 décembre 2015) doit aboutir à un accord international sur le climat qui s’appliquerait à tous les pays, permettant notamment de contenir le réchauffement global en deçà de 2°C. Ensuite, des contributions nationales représenteront l’effort que chaque pays estime pouvoir réaliser. Enfin, les initiatives développées aussi bien par les collectivités locales, les entreprises ou la société civile viendront amplifier la mobilisation en s’ajoutant aux contributions des Etats. C’est dans ce contexte qu’il nous est paru utile de relayer les initiatives et pistes d’action envisagées autour des transports et de leur impact sur l’environnement.

 

Vers une fin progressive du diesel ?

 

Au premier rang d’entre elles figure la remise en cause du diesel. Elle semble actée depuis que l’OMS a reconnu le caractère cancérigène des particules fines émises (étude publiée en juin 2012). En France, le diesel équipe 62 % des véhicules en circulation et représente encore 80 % des ventes de carburant. Un très récent sondage IPSOS (1) indiquait que 90 % des Français étaient prêts à utiliser un carburant moins polluant. 88 % d’entre eux s’attendent au rapprochement des taxes entre le diesel et l’essence. 70 % d’entre eux pensent que le bioéthanol (déjà présent dans les essences entre 5 % et 85 %) devrait être moins taxé que l’essence. Dans ce contexte, on notera que le gouvernement envisage la mise en place d’un système d’identification des voitures jugées polluantes dès 2015. De son côté, la Mairie de Paris prépare un plan anti-pollution qui vise le zéro diesel à l’horizon 2020 dans le centre de Paris en semaine et une limitation de la vitesse à 30 km/heure dans certains arrondissements de la capitale. L’occasion de rappeler que les véhicules Flex Fuel roulant au Superéthanol E85 – ayant intégré la liste des véhicules dits « peu polluants par construction » – sont autorisés depuis le 7 juillet 2014 à circuler les jours de circulation alternée, en cas de pic de pollution. Les lignes commencent à bouger sur le diesel et les solutions alternatives sont prêtes.

 

(1) Sondage IPSOS sur la mobilité durable- Novembre 2014 (+ lien 4e Rencontres du Bioéthanol)

 

>> Consulter Conférence Climat Paris 2015 : Volet 2

 

Lire les articles précédents :
Un nouveau Président pour le pôle IAR

Le pôle IAR développe l’innovation industrielle à partir d’agro-ressources à travers des projets regroupant industriels, recherche et monde agricole. Il...

Fermer